Carnet n°13 – Australie Partie 1

Après une très courte nuit dans l’avion, nous atterrissons à Darwin, la ville la plus au nord de l’Australie.

DARWIN

Il est 5h du matin, nous récupérons nos sacs et filons à l’hôtel que nous avons réservé pour la nuit suivante, espérant que nous aurons accès à un endroit pour nous reposer entre temps.

Que nenni! Nous finirons donc la nuit sur des canapés extérieurs sur la terrasse de l’hôtel… Nous sommes vraiment devenus des vagabonds !

Une fois le soleil levé, nous récupérons notre chambre et filons au supermarché voisin. Quel choc cela nous fait, de retrouver l’Occident au travers des étalages d’un magasin…

Nous nous faisons un vrai petit déjeuner : fraises (le rêve!), bananes, muffins (Vegan!)  aux blueberries…

Après ce festin, nous effectuons les démarches pour récupérer une carte sim, indispensable à la poursuite de notre périple car nous serons en van et cela sera notre seul accès à internet.

On va ensuite récupérer à pied, en plein cagnard, une tablette pour pouvoir écouter de la musique dans le van (notre fidèle iPod nous a lâchés il y a quelques semaines…!).

Nous retournons ensuite à l’hôtel profiter du petit jacuzzi extérieur… Nous sommes quand même bien claqués de la nuit et nous poser un peu un soleil, c’est juste génial !

Le lendemain, nous plions nos affaires et prenons le bus jusqu’à notre loueur de van.

Tout se passe comme prévu, jusqu’au moment fatidique du paiement… Impossible de payer, le plafond de notre carte bleue ne nous le permet pas !

On essaie de téléphoner à nos parents, en France, mais avec le décalage horaire, c’est la nuit…

On se creuse les méninges car on n’a pas vraiment envie de « wait for Europe to wake up » comme nous le dit le conseiller.

Il fait encore jour à New York, là où habite le frère aîné de Laure. Un petit coup de fil, et Robin et Charlotte nous sauvent ! Encore mille mercis les chats !

Nous récupérons notre maison pour les prochaines semaines, un bon vieux Mitsubishi qui doit avoir au moins 15 ans.

Il est très bien aménagé et équipé, nous sommes très heureux de vivre un peu l’expérience de la « Van Life », l’un des rêves que nous avions depuis longtemps.

Direction le Woolworths pour de grosses courses, comme nous sommes heureux de pouvoir acheter et cuisiner ce que nous voulons ! Au menu, des choses simples mais qui nous ont tellement manquées en Asie : des pâtes, de la salade, des tomates, des flocons d’avoine et du lait d’avoine pour le petit dej, du HOUMOUS (oh mon dieu!!), des falafels… Bref nous sommes comme des gosses dans un parc d’attraction !

Fin prêts…. nous prenons la route pour le début de 45 jours de road-trip !

LITCHFIELD NATIONAL PARK

Notre premier arrêt est le parc national de Litchfield.

Il est réputé pour ses nombreuses cascades, ses rivières, et des centaines de termitières !

Nous arrivons en fin de journée et passons notre première nuit en camping sauvage, dans le bush.

Nous cuisinons, et profitons du coucher du soleil, dans le calme le plus total. Le rêve…

DSC06223

Le lendemain, nous entrons dans le parc !

Nous croisons notre tout premier kangourou, enfin, un wallaby (tout petit kangourou!). Fait important : notre tout premier kangourou vu sera vivant et nous en sommes tellement heureux, car vu le nombre de kangourous écrasés que nous verrons sur le bord de la route, nous aurions aussi pu avoir un premier contact bien triste avec l’animal…

Nous avons à peine le temps de le filmer que déjà, il s’éloigne dans les fourrés.

Chiffre qui explique le nombre de kangourous écrasés sur les routes australiennes : 50 millions de kangourous pour… 20 millions d’australiens, et très peu de prédateurs. Du coup, pas mal d’australiens ont peu de scrupules à ne pas vraiment freiner lorsqu’un kangourou traverse au dernier moment…

Premier arrêt à la Plunge Pool.

DSC01791

Nous marchons jusqu’à cette petite piscine « naturelle ». La rivière a en effet formé un bassin dans lequel on peut barboter. Par ces chaleurs… c’est très agréable !

Ensuite, nous allons voir l’impressionnante chute de Wangi. Petite baignade !

Puis balade dans la forêt d’à côté, il y a plein d’énormes chauves-souris suspendues dans les arbres. Même si nous sommes en pleine journée, certaines volent d’un arbre à l’autre de temps en temps.

Par contre… les odeurs ! Heureusement ni le blog ni les photos ne peuvent vous les transmettre…

Nous reprenons la route, direction les chutes de Florence. Elles mesurent 70 mètres de haut, et sont assez impressionnantes !

DSC06246

Petite baignade, puis nous terminons la journée au niveau d’un cours d’eau, le Buley Rockhole. Il y a un spot super sympa pour se baigner devant le coucher du soleil… Mais on ne l’a pas trouvé !

La journée se termine au niveau du champ de termitières, impressionnant.

C’est l’une des spécificités du parc, ces immenses termitières (les plus grandes peuvent mesurer 4 mètres de haut). Il en existe de deux sortes : les cathedral et les magnetic.

Les termites, un peu comme les fourmis, ont une vie sociale particulièrement organisée, soldats, ouvriers… chacun a son petit rôle et on le sent bien quand on regarde les parois des termitières de plus près.

Vu de loin… on dirait un cimetière, et pourtant, ce sont des endroits qui grouillent de vie !DSC06262

Nous quittons le parc de Litchfield en fin de journée et roulons en direction de notre prochaine destination, le parc de Kakadu.

Nous passerons probablement la pire nuit de notre voyage, dans un freecamp appelé Béatrice Hill, que nous avons, à juste titre, rebaptisé « Béatrice Hell ». En effet, nous y avons vécu une agression sans pareil d’une nuée de moustiques.

KAKADU NATIONAL PARK

Réveil difficile donc, nous sommes piqués de partout.

Allez on avance ! Le parc de Kakadu est connu pour l’art aborigène ancestral qu’il abrite.

En effet, le « Northern Territory » est la region d’Australie qui a la plus forte proportion d’aborigènes. Nous reviendrons sur leur situation, qui nous a beaucoup touchée, dans un hors-série, à venir.

Premier arrêt au niveau du site d’Ubirr. Plusieurs fresques aborigènes recouvrent le site.

DSC01851

Elles datent de plus de 20 000 ans pour certaines, et représentent à la fois des scènes de la vie quotidienne des aborigènes (pêche, chasse…), mais aussi leurs croyances.

Une chose assez étonnante : les aborigènes peignaient par-dessus les dessins qu’ils avaient déjà effectués, sans souci de ce qui avait été dessiné au-dessous.

Nous grimpons aussi à un joli point de vue sur la vallée; ça tombe bien il faisait  chaud et là-haut il y a de l’air !

DSC01856

Nous prenons ensuite la route qui traverse le parc.

Direction la galerie d’Anbangbang, qui abrite elle aussi de superbes fresques. Nous y arrivons quelques minutes avant la fermeture, aussi nous voilà à marcher au pas de course entre les rochers !

DSC01883

La journée se termine au niveau du magnifique point de vue de Nawurlandja. Quelques minutes de grimpette et nous voilà en haut de cet énorme rocher, qui domine la plaine. Avec les couleurs de la fin de journée, c’est vraiment joli!

DSC01893DSC06314

Nous dormons dans le parc, car il est trop grand pour que nous ressortions. Là encore, une agression de moustiques se profile… La nuit ne sera pas bien meilleure que celle de la veille !

Le lendemain, plusieurs arrêts sympas.

Petit tour le long de la Yellow River. Beaucoup d’oiseaux (pardon Bapou on ne connaît pas trop leurs noms…!), on croise les doigts pour voir un crocodile mais ce ne sera pas pour ce matin.

DSC06355

Ensuite, visite du centre Warradjan, un musée dédié à la culture aborigène. Très intéressant de voir comment ce peuple vit, comment est régie leur vie sociale, l’attribution des noms de familles, les mariages autorisés, et leur relation avec la nature.

Direction ensuite le Sud du parc, et entre quelques petites balades et points de vue…. Notre premier (et unique !) crocodile du voyage en Australie.

DSC06356

Nous l’apercevons au bord de la rivière que nous venons de franchir via un pont.

Il est là, à attendre la gueule grande ouverte, qu’un animal distrait se promène… assez effrayant car il est totalement immobile !

Nous ressortons du parc, et prenons la route vers le Sud!

EDITH FALLS

Nous passons ensuite une journée assez cool, à nous baigner dans ces jolies chutes d’eau au milieu de ces rochers rouges.

C’est un couple d’australien qui nous a conseillé ce spot l’avant-veille, et on les remercie par l’esprit.

DSC06421

En plus, avec la fin de journée, il y a de moins en moins de monde, et une lumière super sympa…

KATHERINE GORGE

Une longue gorge creusée dans la pierre. Voilà, en somme, ce qu’est la gorge de Katherine.

Nous y sommes un jour de très forte chaleur, aussi il nous paraît difficile de partie en plein cagnard randonner sur 3h !

On choisit donc un itinéraire un peu court, jusqu’au premier point de vue, c’est assez joli !

DSC06427

 

MATARANKA SPRINGS

Alors là, nous avons pris une sacrée claque.

Les Mataranka springs, ce sont de petits ruisseaux turquoises, qui coulent au milieu d’une végétation luxuriante, et qui ont une température moyenne de… 34 degrés.

L’image du paradis, quoi!

Qu’est ce qu’on y fait ? On se baigne, bien sûr, en se laissant porter par le léger courant, la chaleur de l’eau nous rendant totalement amorphes…

DSC01943DSC01948

Tout cela avec le chant des cacatoès et autres oiseaux qui peuplent la forêt.

DSC06451

C’était vraiment un moment génial, on vous recommande dix mille fois cet arrêt !

DSC06477

ROUTE JUSQU’AU LAKE ARGYLE

Nous partons désormais pour plusieurs jours de route dans l’outback, cette terre reculée de l’Australie, rouge, sèche, et à notre grande surprise parfois vallonnée !

DSC01965

Sur la route, nous nous arrêterons à Victoria River, un endroit où une rivière coule en faisant de grands lacets au milieu de la vallée.

Il y a une petite balade, et à notre grande habitude, nous partons marcher à la pire heure de la journée : midi !

Il fait très très chaud, on tape fort des pieds pour faire fuir les serpents, mais en arrivant là-haut… wahou, nous sommes bien récompensés !

DSC01994

Superbes paysages au rendez-vous.

DSC06638

DSC06641

Nous continuons la route, et un matin, devant le van au freecamp… on croise ce magnifique perroquet qui pose quelques minutes !

DSC06577

On croise aussi des baobabs (on a du vérifier sur internet car au début on se demandait vraiment ce que c’était, et des baobabs en Australie ça nous paraissait bizarre… Mais oui, ce sont bien des baobabs !).

DSC06670

Allez, nous entrons maintenant en Western Australia !

DSC02013

LAKE ARGYLE

Le Lake Argyle est le plus grand lac artificiel de l’hémisphère sud. Nous nous y arrêtons pour y passer un après-midi et une nuit, car le coin est vraiment très joli.

DSC06733DSC02056

Ce qui est amusant, c’est que bien que le lac soit artificiel… il n’a pas une forme géométrique du tout ! Du ciel… il ressemble à ça :

argyle maps.png

DSC06780
L’absence de pollution lumineuse dans l’outback rend la prise de ce genre de photo plus facile

Le lendemain, nous voulons aller visiter un centre qui, a priori, veille sur les bébés kangourous orphelins. Nous en avons entendu parler sur un blog. L’histoire est belle, celle d’une jeune femme qui percute il y a quelques années une femelle kangourou et la tue, laissant le bébé qu’elle a dans la poche orphelin. Les petits kangourous, appelés ici « Joeys », ne peuvent pas survivre sans leur mère.

Cette dame a donc créé ce centre pour les accueillir le temps de leur croissance, puis les relâcher une fois autonomes.

Sauf qu’en arrivant, on sent tout de suite qu’en fait c’est une fois de plus un business sur le dos des animaux….

Énormément d’animaux en cages (oiseaux, rapaces), des aquariums… On n’aime pas du tout. Et tout de suite elle nous dit : c’est 10 dollars chacun.

Elle nous tend direct les joeys pour que nous les prenions dans nos bras, sans vraiment s’en soucier plus que ça.

On se regarde l’un l’autre, n’attrapons pas ces petits bébés pour un selfie, et ni une ni deux, avant que l’on ait payé, on part en courant !

Tellement impoli mais… tellement nécessaire !

En bref, si vous êtes dans le coin, n’allez pas dans ce genre d’endroits, qui ne font pas, comme ils le prétendent, du bien aux animaux, mais qui visent simplement à gagner de l’argent sur leur dos…

DSC02080

Pour finir sur une note plus positive, nous terminons la journée en regardant l’un de nos plus beaux couchers de soleil de notre séjour australien depuis notre freecamp.

DSC06896

Un champ d’immenses baobabs en face de nous, et le ciel qui se pare de mille couleurs…

DSC02104

 

GIBB RIVER ROAD

C’est LA route mythique de l’Australie. 660km de piste, presque entièrement et uniquement praticable en 4×4.

DSC07004

On s’est quand même dit qu’on allait essayer… et on a essayé !

Le tout début de la route, jusqu’à Emma’s Gorge, est praticable. Nous nous y rendons le matin, après quelques dizaines de kilomètres de piste dans de superbes paysages. On doit traverser deux rivières avec le van, et heureusement pour nous, ça passe !

Nous nous garons et marchons jusqu’à l’endroit où la cascade se jette dans un bassin. La petite rando est bien sympa, facile et très jolie !

DSC02125

En arrivant à la cascade, même si le filet d’eau est bien maigre, le cadre est top : les rochers forment un quasi cercle autour de nous, la végétation nous entoure… et un petit serpent nous regarde nous baigner !

DSC06951

 

DSC06995

(Mais non, on n’avait pas du tout peur pour prendre la photo voyons… ce n’est pas notre genre d’être terrorisé par un serpent de 20 centimètres de long…)

On redescend, non loin de là il y a des sources où il est possible de se baigner. Sauf que la route est vraiment impraticable sans 4×4, on met 30 minutes pour faire 10km…

Et lorsque nous arrivons sur place, nous apprenons que le site ferme dans 5 minutes ! C’est reparti pour une demi-heure de poussière et de brinquebalement dans le sens inverse. Tant pis, nous reviendrons avec un 4×4 dans quelques années…

Surtout que juste après la Gibb River Road, il y a le parc des Bungles Bungles, apparemment très joli, mais que nous n’avons pas pu faire sans 4×4.

Allez, on continue la route, l’Australie nous offre encore beaucoup de jolis coins à découvrir !

DSC02167

 

GEIKIE GORGE

DSC07073

 

DSC07081
Le pigeon local

 

Nous roulons jusqu’à Geikie Gorge, un arrêt sur la Gibb River road mais accessible depuis la route goudronnée (pratique !).

C’est vraiment une Gorge très jolie, car le niveau de l’eau change beaucoup selon que l’on soit en saison sèche ou humide et du coup, marque les parois rocheuses.

DSC02246

DSC02281

On a droit à trois couleurs en même temps : du blanc, du gris, du rouge. Et rajouté à cela le bleu du ciel, le vert de la végétation… ça donne une sacré palette de couleurs !

DSC07135

Nous croiserons deux kangourous furtivement le long de la balade. Trop rapides pour les appareils photos !

Mais au retour, lorsque nous roulons jusqu’à la route « goudronnée »… Un kangourou se jette littéralement sous nos roues ! On manque tout juste de l’écraser… Ouf on l’a évité !

Après cela, on a droit à un festival de kangourous, nous n’en avons jamais vu autant de vivants (pardon pour cette blague pas très drôle…).

On réalise même un travail d’équipe de folie pour les prendre en photo : Henri se pose au milieu de la route, met l’appareil photo en mode rafale; Laurette marche dans le bush pour faire traverser les kangourous sur la route « vas-y Henri, ils vont traverser dans trois secondes, deux, un…! » … et clac dans la boite !

DSC07203

DSC07254

BROOME

DSC02295
Non ce n’est pas Broome mais le petit dej qu’on s’est fait avant d’y aller…

Nous quittons Geike Gorge et roulons les 400 kilomètres qui nous séparent de Broome, première ville côtière depuis Darwin.

À Broome, nous profiterons de la bibliothèque municipale pour charger nos appareils, avancer sur le carnet du Vietnam, oui! Et faire une lessive en cachette dans les toilettes… chut…!

En fin de journée, direction la plage de Cable Beach pour assister à un superbe coucher du soleil.

DSC07290DSC07318DSC07370

EIGHTY MILE BEACH

Dernière étape de notre première moitié australienne, Eighty Mile beach est une plage gigantesque, avec un sable blanc blanc blanc et presque personne…

DSC07762

DSC02314
On a dit presque…

DSC07803

On s’y repose le temps d’un après-midi, et y ramassons énormément de coquillages (allez, un dernier… oh et celui-là, il est vraiment trop beau… et un comme ça, je n’en ai pas…).

Voilà, nous quittons la côte pour rentrer de nouveau dans les terres, direction le parc de Karijini, LA raison de notre choix pour faire la côte ouest de l’Australie… et vous comprendrez bien vite pourquoi dans le prochain carnet !

DSC07871

 

À bientôt les amis,

Bon visionnage de la vidéo !

Laure et Henri

 

 

 

 

5 réflexions sur « Carnet n°13 – Australie Partie 1 »

  1. Ça fait rêver, comme chacun des 12 carnets précédents! Mais du coup comment savez vous la ou il y a/n’y a pas de croco pour pouvoir vous baigner? Je veux dire, ces spots de baignade canons, comment s’y baigner sereinement sans craindre de voir débarquer à tout Instant un tronc d’arbre qui dérive et se révèle être au dernier moment un énorme croco!? Gloups!

    J'aime

    1. Hello Bérénice… merci encore !! Et bien sache que dans la majorité des parcs des Northern Territories (parce que c’est vraiment par là qu’ils traînent..) on t’indique à chaque fois la proba qu’il y ait un croco qui se balade dans les environs. Genre on va t’indiquer les chemins où les rangers sont passés ou non… pour Emma’s Waterfall, on nous avait dit qu’un petit croco d’ 1 m aimait s’y baigner mais que la bestiole n’avait pas été vue depuis 1 semaine… en fait suffit de demander et puis si on voit des enfants se baigner on se dit qu’il y aura toujours des proies plus faciles que nous pour le croco 🙂 !!!

      J'aime

  2. Merci Laure et Henri ! Les photos sont sublimes ! Je me régale à chaque fois !
    Grosses bises

    J'aime

  3. Coucou
    C est le luxe avec table et fauteuils de camping !
    Meilleurs vœux pour 2019
    Amicalement
    Simone A

    J'aime

  4. Non mais vos probas qu’il y ait ou non des crocos c’est juste dingo!!!! Je serais tellement flippée de me baigner même avec 1% de chance qu’il y en ait un 😰😰😰
    Et cette histoire de kangourous écrasés, c’est trop triste! 😪
    😘😘😘

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close