Carnet n°10 : Indonésie – Java & Bali

Le retour au voyage sac à dos bien roots !

En effet, après le Japon, atterrir à Jakarta ça nous a fait un petit choc… (surtout pour ne pas vous raconter nos 8 heures de vol avec Air Asia, sans même un verre d’eau de proposé…!).

 

JAVA !

 

DE JAKARTA A YOGYAKARTA 

Bon, on quitte cette ville un peu trop géante pour nous (10 millions d’habitants tout de même) dès le lendemain, en train, pour Yogyakarta.

Le trajet est vraiment sympa, nous passons entre les rizières et les petits villages.

 

DSC09952DSC09931

Nous arrivons à Yogya en fin de journée, et attrapons un tuktuk pour notre guesthouse !

 

YOGYAKARTA

La ville de Yogyakarta sert de base pour l’exploration de ces charmants alentours.

Notre première journée, nous irons nous balader dans les montagnes environnantes, à l’est de la ville, et tomberons en panne de scooter. Heureusement, les gens sont tellement sympas ici que des messieurs passeront une demi-heure à la réparer, et refuseront catégoriquement une petite compensation !

DSC00033DSC03183

En fin de journée, nous revenons « en ville » et allons visiter le temple de Prambanan. C’est en réalité un regroupement de plusieurs temples hindous, datant du 9ème siècle, et dédiés en majorité à Shiva (on révise nos classiques !). Nous y ferons la rencontre de Pomeline et Noël, un couple de français avec qui nous passerons un peu de temps en Indonésie (et que nous retrouverons à Tahiti….!).

Avec la lumière qui décline, le site revêt des couleurs assez envoûtantes…

DSC00092

DSC00042DSC03196DSC00048

Le lendemain, nous allons visiter les bains royaux du sultan, le Taman Sari. Par manque de temps, nous ne visitons pas le Kraton (palais du sultan), alors on se concentre sur cette visite, très sympa (et plus courte !). Le Taman Sari était un lieu de repos pour le sultan, qui venait pour y méditer, se laver, et même se cacher en cas de menaces. D’ailleurs, l’un des gardes du site nous explique qu’il était possible de rejoindre par bateau le Taman Sari depuis le Kraton. Bon, on n’a pas vu de canal nous….

DSC00125

Après cette petite visite, nous enfourchons notre scooter, et roulons jusqu’au temple de Borobudur, LE temple phare de la région. C’est le plus grand ensemble bouddhiste du monde. Il a été construit dans les années 800, et fut abandonné quelques siècles plus tard. Ce qui est fou, c’est qu’il a été retrouvé, sous la forêt, au 19ème siècle.

DSC03233DSC00139

Son architecture le rend célèbre aussi : c’est un immense carré (un mandala vu du ciel), comprenant 9 plateformes, et quelques 72 stupas ! Certaines sont creuses et accueillent des statues de bouddhas. Bref, une vraie beauté historique.

DSC00162

Nous rentrons à Yogya dans le noir, la nuit est très vite tombée. Ah, on ne vous a pas dit : le trafic dans cette ville est le pire que nous n’ayons jamais vu…. Des bus, des tuktuks, des motos, des scooters, des voitures, des piétons, des poules, des vaches, dans tous les sens. On peut même le dire : pire qu’en Inde !

Bonnes adresses : 

  • Rumah Yogya, notre guesthouse vraiment super conviviale et chaleureuse. Tenue par une fratrie très sympa.
  • Milas Vegeterian Resto, un restau végé dans un jardin super beau et super bon, la boutique est au top aussi.
  • Mediterranea, restaurant pour retrouver des saveurs mediterranéenne.. eh oui,

PLATEAU DE DIENG

Nous partons à la journée visiter le plateau de Dieng, situé à 2000 mètres d’altitude, en un mot : au frais ! Et ça nous fait du bien.

DSC03282

La région, volcanique, a été entièrement façonnée par la main de l’homme, qui cultive tous les espaces disponibles… Du coup, cela crée chez nous une réaction mitigée : à la fois on trouve cela joli, et en même temps ça fait quand même assez intensif tout ça. On vous laisse juger par les photos !

DSC00188DSC00191DSC00202

 

 

KARIMUNJAWA

Si l’on devait résumer nos quelques jours sur cet archipel, situé au nord de Java : les vacances dans les vacances !

Mais ce petit paradis se mérite… Minibus de minuit à 3h du matin, puis fin de la « nuit » sur le banc d’un restaurant, avant d’embarquer à 6h du matin dans un ferry plus que bondé (les gens étaient tous allongés par terre, à même le sol, une mer intérieure s’était créée dans les toilettes… bref on vous passe les détails… et les odeurs !).

Tout ce périple vaut le coup. Au programme, nous passerons 5 jours à explorer des plages isolées, au milieu d’une eau plus que turquoise…

DSC00235

DSC00325DSC00364

A boire des cocktails sur la plage au soleil couchant…

DSC03347DSC03304

DSC00384DSC00405DSC00413

Et à explorer l’île à scooter, avec Pomeline, Noël, Nicolas et Ophélie. C’était vraiment 5 jours de soleil et de douceur.

DSC00435

DSC00444DSC00469DSC00482

Enfin, douceur, si on oublie le chant continu du muezzin, car nous nous sommes retrouvés en pleine semaine de rupture du jeune du ramadan ! Si le folklore était très sympa (défilé de chars, chants), l’imam nous a quand même bien empêché de dormir…

DSC00501DSC00519

Allez, retour au voyage et fin des vacances (on vous voit sourire derrière vos écrans, mais le voyage, c’est vraiment fatigant parfois 😉 ), et direction le Bromo, enfin…

Bonnes adresses : 

  • The Happinezz, super guest, rapport qualité prix au top et gérante très sympa.
  • Le bar de sunset beach, très bon cocktail et Bintang bien fraîche

 

BROMO

Le Bromo, c’est aussi un petit casse-tête quand on veut s’y rendre sans tour opérator ou quoi que ce soit. Il faut prendre un bus jusqu’à Surabaya, puis un autre bus jusqu’à Probolinggo. Après quoi, on attend à la gare routière qu’un minibus pour le village de Cemoro Lawang se remplisse (et ça peut prendre du temps…!).

Enfin, après 1h30 de route, on arrive au village. Courte nuit, au frais, avant de nous réveiller à 3h30 le lendemain matin, pour marcher jusqu’à King Kong Hill, et de voir l’un des plus beaux panoramas que nous ayons vu de notre vie… Les photos seront plus parlantes :

DSC03413DSC03458DSC03527DSC03655

 

Bon, par contre, il fait super-méga-giga froid ! On essaie de se réchauffer comme on peut, avec les boissons chaudes vendues sur place.

Puis, la balade continue, nous descendons et traversons la mer de cendres, un paysage lunaire… Il y a énormément de vent, du coup on se transforme en statues de cendres sur pattes. D’ailleurs, ça croustille dans la bouche 🙂

DSC00592DSC00599DSC00608DSC00595

Nous arrivons au fameux Bromo, que l’on grimpe facilement.

DSC03699DSC00625DSC00653

Nous retournons ensuite au village, assez fatigués, car on a pas mal galéré pour retrouver le chemin retour !

 

Après une douche qui fait du bien, et un bon repas, nous voilà repartis!

Enfin, presque… Car pour rejoindre Probolinggo, c’est la même histoire qu’à l’aller : il faut attendre qu’un minibus soit complet. Or, nous avons vu qu’il y avait un train à Probolinggo, pour rejoindre Banyuwangi, notre prochaine destination. L’heure tourne, on ne peut plus vraiment attendre… Nous voilà donc à nous offrir le minibus pour tous les deux !

Arrivés à la gare ferroviaire, on se dirige vers le guichet, et là patatras : il ne reste qu’UNE SEULE place de train… La guichetière ne veut rien entendre, c’est non.

On reprend donc un tuktuk pour la gare routière, en se disant que tant pis, on prendra le bus (qui est bien moins confortable que le train….).

Les tuktuks à Java sont constitués d’une petite nacelle biplace à l’avant, et d’une moto derrière qui pousse la nacelle.

Alors qu’Henri vient de dire que le chauffeur « gère bien son truc » et que Laurette s’apprêtait à filmer ce moment de transport assez folklorique (tout cela est véridique !), nous avons un accident de tuktuk ! Nous sommes rentrés dans un mur car la sangle du sac à dos de Henri s’est prise dans une des roues. Le tuktuk vole en éclat, et Henri et le chauffeur sont blessés. Ni une, ni deux, notre pilote ré-assemble sommairement son engin, et on repart comme si de rien n’était… Ah, le voyage, ça nous apprend la zénitude et le recul 🙂

 

BANYUWANGI

Un arrêt vite raconté : nous souhaitions visiter le parc national de Baluran, qui, soit disant, ressemble à la savane, et aussi escalader le volcan Ijen.

Malheureusement, la pluie nous contraint d’annuler nos plans… Allez, on file à Bali (non sans avoir regardé auparavant sur quelle île d’Indonésie il pouvait y avoir un peu de soleil, mais ça semble être compromis de partout !).

 

BALI !

Préambule :

On prévient, on ne va pas vous dire que du bien de cette île… qui est la première déception de notre voyage ! En un mot : on n’a pas aimé, et on déconseille. Même si on peut trouver de jolies choses (et vous verrez que l’on a vu des trucs sympas), mieux vaut ne pas gaspiller le prix d’un billet d’avion pour Sydney, euh pardon, Bali. Car oui, l’île est littéralement envahie par les australiens. D’ailleurs, dans la rue, on ne croise pas beaucoup de balinais… Et le peu que l’on rencontre essaie de nous arnaquer 3 fois sur 4 !

 

UBUD

Que dire d’Ubud… Quelques jolis temples, des danses balinaises, et surtout, beaucoup trop de touristes ! Plus vraiment authentique. Bon, le bon point pour nous, c’est que nous avons pu explorer tous les restaus vegans de la ville (les australiens ont parfois du bon!), et qu’on a ainsi un peu rechargé nos batteries niveau cuisine occidentale & végane.

DSC03726DSC00676DSC03771DSC00681

Nous avons quand même assisté à un spectacle de danse traditionnelle balinaise, le legong. C’est une danse bien particulière, car les mouvements les plus importants sont réalisés avec le bout des doigts et les yeux. Les costumes sont riches, et la musique percussive.

DSC03819DSC00686

 

Nous nous promènerons aussi à la très classique « Monkey forest ». Les singes y vivent en liberté et en grand nombre ! Leur grand jeu : dépouiller les touristes (on a failli perdre un objectif d’appareil photo…!).

DSC03936DSC03941DSC00694

Autour d’Ubud, il y a une jolie balade dans les rizières, qui permet de s’éloigner un peu de l’agitation de la ville ; un moment sympa !

DSC00711DSC03996DSC04013DSC00705

Bonnes adresses : 

  • Rice Paddy Bungalow, grande chambre avec vue sur le jardin et petit dej servi sur la terrasse, tout cela à 10 euros la nuit en centre ville… que demande le peuple.
  • Sage, cuisine balinaise revisitée vegan particulièrement fine.
  • Falafel Warung, qui a été d’un réconfort inégalé lors de notre arrivée sur Bali après une longue journée de transports.
  • Kokolato, des glaces et sorbets vegan délicieux

 

PETIT TOUR EN VOITURE AUTOUR DE L’ÎLE

Nous décidons de quitter Ubud après deux jours sur place, et de louer une voiture afin d’être plus libres dans nos mouvements. Cela nous permet aussi de nous arrêter quand nous le souhaitons… et d’avoir un abri quand il pleut. Car oui, la météo n’a pas joué en faveur de Bali : nous avons eu droit à des trombes d’eau…

Nous faisons une petite halte au temple de Goa Gajah, qui accueille de jolies fontaines et une forêt tropicale dans laquelle il est agréable de se promener.

DSC04027

Puis temple de Taman Ayun, mais c’est dommage car on ne peut pas accéder à l’intérieur du temple.

 

DSC00745DSC04051DSC00750

On entrecoupe ces visites de temples par les rizières de Jatiluwih

DSC04083DSC04094

Nous nous arrêtons au fameux temple de Ulun Danu Bratan, qui figure d’ailleurs sur les billets de 50 000 roupies indonésiennes. Très joli, mais SUPER touristique. On passe vite !

DSC04110

Direction les cascades de Munduk. Il y a plusieurs petites balades pour y accéder, et c’est sympa. Vu l »humidité, on se liquéfie littéralement en quelques mètres de marche !

DSC04113DSC00763

Sur la route, quelques jolies rizières encore :

DSC00773DSC00777

Nous roulons ensuite jusqu’au temple de Tanah Lot, un des endroits qu’on aura préféré à Bali. Il s’agit d’un temple construit sur un îlot rocheux, accessible à marée basse (c’est un peu le Mont Saint Michel local quoi). Même si, comme d’habitude, on ne peut pas visiter le temple…!

DSC00809

On finira notre boucle en visitant le Kertha Gosa, qui abrite de très belles fresques sur ses toits…

DSC00842DSC04178

… Ainsi que les bassins du Tirta Ganga, où l’on retrouve Cédric et Marie (rencontrés au Laos et recroisés au Vietnam ainsi qu’à Ubud!).

DSC00858

On s’arrête sur la jolie plage d’Amed, en galets noirs, avec vue sur le mont Agung. En prime : un petit chiot nous fait la fête.

DSC04204

Bonnes adresses:

  • Amed Stop Inn, notre guesthouse d’Amed, chambre moderne, bonne cuisine et personnel sympa quoique un peu excentrée de la plage.

LE BATUR (OU PAS)

L’ascension, au lever du soleil, du volcan Batur, est un classique de tout séjour balinais. Laure l’ayant réalisée avec un guide il y a trois ans, nous avons voulu effectuer la balade par nous-mêmes. Sauf que sur place, nous le savions, il y a une vraie mafia, qui empêche les touristes de monter sans guide (quand bien même la balade pourrait se faire en tongs…!).

Nous voilà donc partis, à 3h30 du matin, frais comme des gardons, en nous disant que c’est une vague rumeur, cette mafia…

Sauf que dès que nous sommes dans la rue, des regards se posent sur nous. On sent que l’on commence à nous suivre… « Where is your guide ? ». On ignore, on avance…

Nous arrivons au début du sentier. Là, un groupe de 5 ou 6 balinais s’approchent, et insistent pour savoir où est notre guide. Nous essayons toutes les ruses : « il est au parking, plus haut, il nous attend », ou encore « nous sommes des guides français, nous n’avons pas besoin d’un guide ». Bref, ils ne veulent rien entendre ! Ils nous barrent la route, en haussant le ton.

Nous décidons donc d’emprunter un autre chemin, mais les voilà qui enfourchent leur scooters, et se mettent à nous suivre.

Une pierre est lancée, mais elle ne nous touche pas. Ça commence vraiment à sentir le roussi cette histoire… 200 mètres plus loin, ils nous barrent carrément la route. Ils sont six, ils nous prennent en photo, nous disent que de toute façon, la police est de leur côté, qu’ils vont nous dénoncer au ministère du tourisme, etc.

On leur tient tête, mais le ton monte, et ils nous séparent, commencent à nous pousser violemment. Tout cela dans un village minuscule à 4 heures du matin… On essaie d’arrêter des voitures, mais les « guides » font partir toutes les voitures…

Bref, un moment de stress, on décide donc de rentrer à l’hôtel, tant pis pour le Batur, on ne veut pas financer cette mafia ! Et en partant, ils nous lancent encore un caillou dessus. Ils nous suivent même jusqu’à l’hôtel, et guettent que l’on ne ressorte pas…

Bref, une dernière mauvaise expérience à Bali, qui ne nous donne qu’une seule envie : quitter l’île, et rejoindre au plus vite Cédric et Marie à Gili Meno !

Voilà, c’est la fin de ce premier carnet sur l’Indonésie, consacré à Java et Bali.

Nous sommes désolés si notre ton vous a paru plus négatif, mais malheureusement, même si nous avons adoré Java, Bali a été une déception. On essaie d’être le plus honnête possible, et quand c’est moins bien, il faut le dire aussi !

Ne vous inquiétez pas, la suite a été plus que magique et on vous la raconte très vite 🙂

A bientôt,

 

Addendum :

ULUWATU

Nous nous sommes rendus dans cette partie de l’île à la toute fin de notre séjour indonésien (après les iles de Lombok et Flores, à retrouver ici !) Nous atterrissons en début de matinée à l’aéroport de Denpasar.

Le vol a été magnifique, nous avons survolé les iles que nous avions parcourues dans l’autre sens en bateau… À peine arrivés, nous posons nos gros sacs à dos à la consigne de l’aéroport et enfourchons un scooter loué à la journée afin d’aller explorer la péninsule au Sud de Bali, que nous nous étions réservée pour la fin!

La circulation sur l’île est assez catastrophique, aussi il nous faudra un peu de temps avant de rejoindre notre premier arrêt, la plage de Gunung Payung. Elle est connue pour le dégradé de ses bleus…

DSC01749

Et pour ses grottes qui donnent un angle de vue bien sympa !

DSC01776

Deuxième arrêt, direction la Green Bowl beach, et c’est le même principe ici aussi : une grotte entourée de végétation, qui donne sur la plage…

DSC01758

Après le déjeuner, nous nous dirigeons vers le temps d’Uluwatu. Si le cadre est magnifique (en haut de grandes falaises et face au coucher du soleil), le temple en lui-même est décevant car nous ne pouvons pas y entrer… Alors on regarde à travers le grillage les fidèles en pleine cérémonie !

Après cette courte visite, nous décidons d’aller nous poser dans un café en écrivant nos dernières cartes postales… Direction le Cashew Tree, un magnifique restau Vegan, supper bon, super cadre… On vous le recommande !

Route de nuit jusqu’à l’aéroport, nous rendons le scoot, récupérons nos sacs… et direction l’Australie !

 

 

Laure & Henri

 

 

3 réflexions sur « Carnet n°10 : Indonésie – Java & Bali »

  1. SUPER… Ca va m’occuper quelques heures ! gros bisous à vous deux

    J'aime

  2. Un bib nocturne est l’occasion parfaite pr moi de revenir sur ce post que j’avais loupé. Trop désolée d’entendre qu’Henri et le chauffeur du tuk tuk se sont blessés dans l’accident, heureusement les photos semblent montrer que ça s’est arrangé. Contente d’entendre vos conseils sur Bali, c’est tellement loin et cher depuis la France que je ne suis pas sure d’avoir jamais entendu qui que ce soit oser s’avouer déçu.
    Magnifiques fresques, j’espere Que vous en avez ramené une copie pr votre futur appart grenoblois!

    Aimé par 1 personne

    1. Les joies de la maternité !! Merci à ce bib nocturne de nous permettre de t’écrire un peu … Haha cet accident avait été la cerise sur le gateau d’une interminable journée commencée à 3h du matin avec la randonnée du volcan Bromo pour finir par l’interminable bus qui nous a déposé à Banyuangi vers 1h du mat le lendemain… Pour Bali, disons que nous n’avons d’une part pas eu d’incroyables conditions tant il pleuvait sur l’île, il y a eu cette agression au pied du volcan Batur et puis l’endroit est l’un des moins dépaysant que nous ayons vu tant les offres et autres infrastructures pour les touristes australiens ont totalement dévisagé certaines villes comme Ubud…. après il y a toujours des coins sympas et on nous a notamment parlé du nord de l’île qui aurait gardé son esprit d’antan, mais nous ne pourrons te confirmer cela !!!

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close