Hors-série n°6 : Une nuit dans un temple bouddhiste à Koyasan !

Le Japon, le pays du soleil levant. Nous ne l’avions pas prévu au début de notre tour du monde, quelle erreur cela aurait été !

Nous sommes tout de suite tombés sous le charme de ce pays, et cette première expérience, de dormir dans un monastère bouddhiste, y a largement contribué.

Lorsque nous avons commencé à regarder ce que nous voulions faire, de nombreux blogs et forums conseillaient de dormir dans un temple lors de la visite du site de Koyasan.

Cela nous a d’office emballé, quoi de plus authentique que de dormir avec les moines, dans un temple vieux de plusieurs centaines d’années, et de goûter à leur cuisine traditionnelle, tout en dormant sur un futon après avoir goûté aux joies d’un bain partagé…

 

Allez, on reprend depuis le début !

 

Nous rejoignons Koyasan, littéralement « mont de la haute plaine », un massif montagneux au centre duquel se trouvent plus de cent temples bouddhistes, datant du 9ème siècle pour les plus anciens.

Ce haut lieu de pèlerinage est l’une des premières étapes de notre itinéraire japonais, mais nous reviendrons plus en détail sur l’historique de ce site à proprement parler dans notre carnet sur le Japon.

En attendant, nous rejoignons le temple dans lequel nous avons choisi de séjourner, le Joki-in, à pied depuis l’arrêt de bus.

Le terme de « Shukubo » signifie littéralement « dormir chez les moines ». A l’origine, cette possibilité était réservée aux pèlerins, mais aujourd’hui elle s’est largement démocratisée et les touristes que nous sommes peuvent tout à fait aller dormir dans un temple.

DSC01421

Notre temple, le Joki-in, a plus de 800 ans. 6 moines y habitent et 20 personnes y travaillent en permanence.

Nous sommes assez impressionnés de dormir dans un lieu aussi beau, et aussi ancien.

A peine entrés, nous n’arrêtons pas de regarder de partout, les yeux brillants de curiosité et d’admiration pour la beauté de cet endroit.

DSC08870

DSC08883

Une jeune femme nous accueille avec un grand sourire, nous fait enlever nos chaussures et nous tend des chaussons (pas de chaussures à l’intérieur des temples !). Après les formalités administratives, elle nous conduit à notre chambre.

Elle ouvre la porte coulissante, recouverte de papier washi (le papier épais que les japonais mettent sur les fenêtres) et nous fait la visite.

Le sol est recouvert du traditionnel tatami, nous avons une entrée, une pièce « à vivre » avec une table et la chambre à proprement parler, avec le futon qui trône en son centre.

C’est la première fois que nous pénétrons dans un endroit aussi authentique, et cela nous paraît totalement fou de se dire que nous allons y passer la nuit !

Peu après que nous nous soyons installés, deux moines toquent à notre porte, pour nous servir le dîner. Ils portent de très nombreux plateaux, et un nombre incalculable de plats !

DSC08850

Il faut savoir que les moines bouddhistes japonais sont strictement végétaliens. Autrement dit… nous sommes totalement dans notre élément, pour une fois !

Leur cuisine porte le nom de

shôjin ryôri. Elle est l’application du principe fondamental du bouddhisme, celui de l’interdiction de prendre la vie.

Cette cuisine a quelques particularités :

Elle privilégie l’utilisation de produits locaux et de saison

Elle lutte contre le gaspillage (Avec des recettes utilisant les fanes de carottes, par exemple)

Le repas servi doit respecter plusieurs règles :

  • La règle des cinq couleurs « Go Shiko » : le blanc / le noir le brun et le violet / le vert / le rouge / le jaune.
  • Les cinq modes de cuisson « Go Ho » : frit, cru, bouilli, grillé, fumé
  • Et les cinq saveurs « Go Mi » : le sucré, le salé, l’amer, l’aigre, et l’épicé

 

DSC01372

Bon, sur le debrief : il y avait du très bon, du un peu moins bon aussi (pour Laurette, du coup Henri était super content car il a pu manger du rab!) et du bizarre, mais c’était génial de découvrir une cuisine aussi différente !

Comme nous avons dîné tôt, nous décidons d’aller profiter de l’Onsen de notre temple. Les onsens sont des bains thermaux – chauds, donc – que les japonais utilisent très fréquemment. Ils sont généralement publics, et jusqu’à récemment, ils étaient encore mixtes. Car, dans un onsen, on se baigne totalement nu !

Au début, on l’avoue, on n’était pas très à l’aise avec l’idée d’être nus comme des vers au milieu des japonais…

Et puis finalement, une fois que l’on entre dans la pièce où se situe le bain, on se sent tout de suite ridicule avec la serviette autour de la taille. Hop, à poil !

Personne ne se regarde vraiment. Henri prend son bain avec deux japonais d’une vingtaine d’années, Laurette avec deux japonaises d’une soixantaine d’années.

Avant d’entrer dans le bain, il faut se nettoyer intégralement, assis sur un petit tabouret face au mur. Puis, on se baigne dans une eau très, très chaude. Au final, on alterne entre douche froide et bain brûlant.

Pour tous les deux, nous profiterons du bain seul à la fin. Un moment de détente et de plénitude absolument divin…

DSC01454

On sort du bain, on enfile nos Yukata – la version « légère » du kimono -, et remontons dans notre chambre prendre un bon thé.

Il fait nuit dehors, alors nous en profitons pour aller admirer les temples éclairés aux alentours (photos à venir dans le carnet sur le Japon).

En rentrant, nous dormons comme des bébés sur notre beau futon. Et on fait bien, car le réveil pique !

5h30… car les moines du temple effectuent une prière ouverte au public à 6h du matin. Dur dur, mais le moment est hors du temps. Nous n’avons pas pris de photos de la cérémonie, pour respecter la spiritualité du moment, Mais sommes retournés dans la pièce pour prendre quelques photos.

DSC08880

DSC01472

Nous nous recouchons un petit moment, et sommes invités à venir prendre notre petit-déjeuner avec les autres hôtes du temple. Nous mangeons tous dans une grande pièce, et retrouvons nos compagnons de onsen, habillés cette fois-ci !

DSC08866

Le repas ressemble, en moins gargantuesque, à celui de la veille.

Après quoi, nous allons faire quelques photos du temple… avant de partir visiter Koyasan. Vous en saurez plus dans le prochain carnet !

DSC01427

DSC08893

DSC08887

DSC08885

DSC01487

Bonne adresse :

  • Évidemment, le Joki-in ! Même si nous n’avons pas testé les autres temples, celui-ci a été vraiment génial ! 

 

Pour nous, dormir dans un shukubo est un incontournable lors de votre séjour au Japon !

 

Laure et Henri

 

Et la petite vidéo bien sur !!!

 

5 réflexions sur « Hors-série n°6 : Une nuit dans un temple bouddhiste à Koyasan ! »

  1. Ça a l’air canon! Heureusement quand même que vous n’avez pas eu à faire la cuisine, parce qu’avec les règles des cinq, je n’ose pas imaginer le temps que ça prend, ni la pile de vaisselle!
    Cool que vous soyez devenus nudistes aussi, il y a une plage à l’ile de Ré, pas loin de là où je suis, que je ne manquerai pas de vous indiquer si vous cherchez des spots en France!

    Aimé par 1 personne

    1. En me relisant, je réalise qu’on pourrait croire que je suis nudiste moi-même, mais non pas du tout, en revanche je respecte bien sûr votre nouveau mode de vie!

      Aimé par 1 personne

      1. Hey Berenice, merci pour ton message hilarant que nous n’avions une nouvelle fois pas vu… non pas que nous soyons nudistes, c’est simplement la règle dans les bains japonais… le plus amusant est de retrouver ses camarades de bains le lendemain au petit déjeuner en salle commune 🙂

        J'aime

  2. J’adore!!!!
    À propos de nudisme, on s’est fait la plage des « culs nuls » à Hossegor cet été, avec je vous rassure, 95% de gens habillés, mais les qq nus n’ont pas échappé à Louis « maman, pourquoi il est tout nu le Monsieur » 😂😂😂
    Big Biz 😘😘😘

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close