Carnet n°6 : Laos

Finalement, nous aurons presque passé un mois au Laos, à la place des trois semaines prévues initialement. Moins de culture, et plus de paysages que dans les pays précédents, on a aimé le calme des laotiens, les petits-dejs français, et bien sûr une nature qui nous a offert des paysages magnifiques !

Nous avons aussi eu un énorme coup de cœur pour la ville de Luang Prabang…

 

HUAY XAI

Nous atterrissons à Luang Prabang, après un vol depuis Bangkok. Il fait bien plus frais, et ce n’est pas pour nous déplaire, au contraire !

Nous ne passons qu’une nuit dans la ville, que nous avons prévue de visiter après notre « boucle » dans le nord. Direction, donc, dès le lendemain, pour Huay Xai, que nous rejoignons en Slow Boat. C’est-à-dire que… deux journées entières de bateau sur le Mékong nous attendent !

Cela nous permet quand même d’admirer la jolie nature laotienne, les montagnes, et aussi la vie des villages situés sur les rives du Mékong. Il faut savoir qu’il existe un bateau plus rapide pour rejoindre Huay Sai en 5 heures seulement depuis Luang Prabang, mais seuls les laotiens s’y risquent, car apparemment c’est très dangereux. Effectivement, pour les avoir vus, tous affublés d’un casque de moto sur la tête, dans ce petit bateau qui file à toute allure, ça nous a moyennement rassurés…
Nous dormons à Pakbeng, sur la route, puis reprenons le bateau le lendemain.

Arrivée à Huay Sai en fin de journée, d’où nous partirons le lendemain, et pour trois jours, au Gibbon Expérience. Mais ça, vous l’avez déjà lu ici ou vu ici.

DSC07224.JPG

 

LUANG NAMTHA
Nous rejoignons Luang Namtha en bus (local) depuis Huay Sai, en 4 heures. Nous sommes collés serrés les uns contre les autres, pour le coup c’est folklorique 🙂

Nous logeons dans une guesthouse avec des petits bungalows, un peu à l’écart du centre-ville, que nous avait conseillée une française rencontrée en Inde. Et c’est vrai que l’endroit est super mignon : vue sur les rizières, petite terrasse.

Nous passons l’après-midi au calme, à avancer sur les carnets et vidéos (parce que mine de rien, on bosse un peu quand même 😉 !).

Le lendemain, nous partons explorer les alentours de la ville, qui sont apparemment très beaux et ont justifié notre venue dans la région. Nous louons une moto/scooter (c’est un entre-deux ici) et prenons une jolie route qui passe entre les rizières à l’est de la ville. A cette période de l’année, fin de la saison sèche, la plupart sont asséchées, mais certaines sont toujours bien vertes. Et c’est magnifique…

DSC07294.JPG

DSC07302.JPG

DSC07331.JPG

Puis nous prenons une route en direction du nord, près de la frontière chinoise, vers le village de Muang Sin (que nous n’atteindrons pas, par manque de temps et à cause de l’état de la route plutôt … sommaire). Mais peu importe, là aussi, les paysages sont magnifiques, la jungle et les rizières, les petits villages…

DSC07351.JPG

DSC07388.JPG

Nous rentrons à Luang Namtha, et déjeunons en ville. Au moment de s’arrêter, Henri nous fait un dérapage de la mort, involontairement. Et à deux pas du loueur du scooter qui nous regardait avec des gros yeux le matin quand on lui assurait que oui, on savait super bien conduire…
Nous reprenons le scooter en fin de journée pour aller voir le coucher de soleil depuis les rizières situées à l’est de la ville. Très beau, encore…

DSC07545.JPG

 

Bonnes adresses :

  • Taidam Guesthouse notre guesthouse toute mimi. Petits bungalows sur pilotis qui donnent sur les rizières et le village.
  • Le Bamboo Lounge un restaurant tenu par des jeunes issus de minorités ethniques. Le restau se veut écolo : paille en bambous, pas de vente de bouteille d’eau en plastique, etc. Et la nourriture est vraiment délicieuse !

 

MUANG NGOI
Ah, Muang Ngoi se mérite !

Nous quittons Luang Namtha en minibus. 8 heures de virages , de montées, de descentes, et surtout un conducteur qui a un usage assez abusif du frein. Du coup, ça ne manque pas, le bus surchauffe et nous sommes obligés de nous arrêter sur le bas coté car les freins ne tiennent plus (assez rassurant…). Sauf qu’il commence à pleuvoir !

Bref, nous reprenons la route après une demi-heure et nous être assurés que les freins allaient tenir, et arrivons à Nong Khiaw vers 17 heures. Nous marchons 1,5 kilomètres avec nos sacs à dos pour éviter de payer un tuktuk et nous installer dans une guesthouse près de l’embarcadère qui nous emmènera à Muang Ngoi le lendemain matin.

Le lendemain, sous une chaleur accablante, nous voilà à l’embarcadère pour rejoindre le village. Une heure de bateau plus tard, au milieu de ces paysages karstiques typiques de l’Asie du sud est, nous voilà dans ce petit village qui a un air de bout du monde.

DSC07638.JPG

Nous trouvons un petit bungalow avec vue sur la rivière et hamac pour 50 000 kips la nuit (5 euros !), et nous posons au frais (relatif !) de notre chambre et allons déjeuner.

Lorsque le soleil décline, nous louons un canoë pour nous promener sur la rivière. Ce sera… un échec ! Le courant est tellement fort (et Henri pagaie presque seul…), nous remontons 500 mètres jusqu’à une petite île où des vaches (on ne sait pas comment elles sont arrivées là !) nous poussent à repartir. On se laisse porter par le courant, et redescendons jusqu’au village. Les enfants viennent nous arroser un peu.

DSC06710.JPG

Nous regardons le soleil se coucher depuis notre bungalow. L’ambiance est tellement paisible; dans ces moments-là, on a l’impression que le temps s’arrête….

DSC07685.JPG

DSC07715.JPG
Le lendemain, nous nous levons très tôt, afin d’éviter la chaleur écrasante du soleil en pleine journée, et marchons dans la campagne environnante.

 

DSC07760.JPG

DSC07782.JPG

DSC06759.JPG

DSC07817.JPG

DSC07826.JPG

Les paysages sont vraiment superbes, les rizières vertes. Mais déjà à 10 heures, on meurt de chaud! Nous faisons demi-tour au niveau du village de Ban Ha.

DSC07831.JPG

DSC06793.JPG

DSC06801.JPG

Retour à Muang Ngoi, nous profitons de la fin de journée pour nous reposer dans le hamac de notre bungalow.

 

Bonnes adresses :

  • Le Bee Tree Food & Bar un restaurant au milieu de la verdure. La nourriture y est très bonne, et le cadre super sympa !

 

LUANG PRABANG
Nous rejoignons Luang Prabang depuis Muang Ngoi en compagnie de Cédric et Marie, un couple de kinés originaires du sud. On papote tout le trajet !

Arrivée à Luang Prabang en début d’après-midi, nous avons pris le même hôtel (pas cher !) qu’à l’aller.

Et c’est notre endroit coup de cœur du Laos, dans lequel nous nous apprêtons à passer trois super journées. D’abord, le centre-ville est vraiment magnifique, ce sont de petites maisons coloniales, joliment refaites, et paisiblement alignées. D’ailleurs, Luang Prabang a été classée au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1995.

DSC06829.JPG

DSC07963.JPG

DSC07993.JPG
Ensuite, parce que Luang Prabang est un important site religieux. Les temples et monastères occupent un tiers de la surface de la ville. Du coup, une atmosphère assez sympa se dégage de l’endroit, et on croise des moines dans leur toge safran de partout en ville.

DSC06924.JPG

DSC08065.JPG

DSC06908.JPG

DSC07967.JPG

DSC06902.JPG

Luang Prabang est aussi l’occasion de renouer avec notre passion pour le petit-déjeuner, héritage français oblige ! Croissants, café, tartines… Nous nous faisons plaisir ! Notamment au café Vat Sene (apparemment une institution auprès des expats français installés ici).

DSC06839.JPG

 

Nous partons explorer les chutes d’eau de Kuang Si en scooter. Les paysages sont jolis, et la chute d’eau vaut vraiment le coup. Des vasques presque turquoises s’enchaînent, cela nous rappelle Huang Long en Chine.

 

DSC06871.JPG

DSC07946.JPG

 

DSC06889.JPG

Le seul point négatif : il y a quand même pas mal de monde (bon…), mais surtout, ils ont installé, au même endroit que la cascade, un « parc » où sont enfermés plusieurs ours (apparemment rescapés de braconnage). Ils sont enfermés dans des enclos relativement petits, et ont l’air totalement déprimé… Ils tournent en rond sans arrêt, bref, c’est assez triste.

A notre retour en ville, nous allons nous promener dans les ruelles, puis allons admirer un magnifique coucher de soleil depuis le Mont Phousi. Bon, par contre, nous ne sommes pas tout seuls… Mais vu la beauté de l’endroit, c’est justifié !

 

DSC08077.JPG

DSC06932.JPG

Nous allons ensuite assister à une projection (gratuite !) du film Chang, dans les jardins du magnifique hôtel Victoria Xiengthong Palace. Ce film a été réalisé par des personnes qui ont ensuite participé à la réalisation du premier King Kong. Il date de 1925 et raconte la vie des laotiens dans la jungle, et notamment leur confrontation avec les animaux sauvages.

C’est très sympa, car les acteurs qui jouent dans le film sont de véritables villageois de l’époque, et les animaux (tigres, éléphants, léopards) sont tous des animaux sauvages. Impressionnant !

DSC06935.JPG

Le lendemain, nous nous levons tôt pour aller assister à l’aumône des moines de LUang Prabang. C’est l’une des attractions majeures de la ville !

Du coup, dans la rue principale, c’est devenu un vrai business : les touristes achètent plein de petites choses à grignoter, s’installent sur un tabouret, et les donnent aux moines lorsque ceux-ci arrivent.

Nous n’aimons pas trop cette ambiance un peu « fake » et décidons d’aller dans une plus petite rue. Là, pas de touristes, seulement des habitants qui attendent pour donner une poignée de riz aux moines.

Le vrai nom de cette aumône est le Tak Bat. C’est une tradition pratiquée par les moines à Luang Prabang depuis des centaines d’années. Le rituel se déroule en silence, les moines méditant durant celui-ci. Le riz qui leur est donné est un riz spécial, les habitants de la ville se lèvent tôt pour le préparer.

DSC06950.JPG

DSC08194.JPG

DSC08224.JPG

DSC06988.JPG

DSC07011.JPG

C’est un moment assez magique. Des petites grands-mères sont installées là, avec leur tabouret et leur gamelle de riz, à papoter en attendant la venue des moines, qui arrivent en longue file indienne (et orange !) au loin.

Le reste de la journée, nous explorons encore la ville, allons assister à l’arrivée à l’école des enfants. C’est amusant de voir tous ces scooters arriver, avec parfois 4 enfants dessus. Les papas et mamans achètent un petit goûter à leur enfant devant l’école, les accompagnent à l’intérieur, et repartent avec le reste de la marmaille pour les déposer ailleurs.

DSC08304.JPG

On a du mal à partir, ce petit manège nous amuse beaucoup !

L’après-midi, nous avons réservé un cours de tressage de bambou avec Ock Pok Tok. C’est une association qui favorise l’emploi de personnes issues de minorités ethniques et promeut l’artisanat local.

Un tuktuk vient nous chercher devant leur boutique du centre-ville et nous amène dans leur centre, situé sur le bord du Mékong. Le cadre est vraiment super, et nous avons un prof rien que pour nous !

DSC07047.JPG

Nous réalisons deux sets de table en bambou. C’est plus compliqué que ça en a l’air, mais l’activité est géniale !

DSC08341.JPG

Bonnes adresses :

  • Le café Vat Sene, où nous avons pris le petit-dej du siècle ! Comme un air de France (et des prix presques français aussi…!)
  • Bouang, un restau tenu par deux françaises, qui fait de la cuisine « fusion ». Super bon, on a craqué pour un burger végétarien et une bouteille de vin. Après plusieurs mois en Asie, ça fait du bien !
  • Le Croissant d’or. Notre cantine, car le rapport qualité prix est imbattable pour le centre-ville ! Et les croissants sont bons !

 

VANG VIENG

Nous rejoigons Vang vieng depuis Luang Prabang en bus de nuit. Peu motivés par cette étape car nous avions entendu et lu beaucoup de choses à son sujet (endroit de débauche, drogue, alcool à flot, et une vingtaine de touristes morts il y a quelques années…), nous avons quand même décidé d’y aller car de nombreux blogs racontaient que la situation s’était apaisée, et que les paysages valaient le détour.

Arrivée à 3 heures du matin, nous descendons avec un groupe de quatre néerlandaises, notre bus redémarre vers Vientiane, sa destination finale. Nous attrapons nos sacs à dos, et, misère, un sac à dos n’a pas de propriétaire… Ce qui signifie qu’un touriste qui dort tranquillement dans le bus jusqu’à Vientiane n’est pas au courant que son sac à dos s’est arrêté ici, en pleine nuit. On ne sait pas trop quoi en faire, sachant qu’il n’y a même pas de nom dessus. Finalement, les néerlandaises le prennent, car l’une d’elles a oublié son passeport dans le bus !

Bref, nous marchons direction le centre-ville. Tout a l’air mort, il y a juste des chiens qui aboient et nous font assez peur… On n’a pas réservé de guesthouse, et nous voilà à errer avec nos gros sacs à dos, et à taper à la porte des guesthouses pour trouver un endroit où dormir. L’heure tourne, on se dit qu’on va dormir dehors… On a envie de faire pipi, alors pas le choix, on trouve des bacs à massage et nous voilà accroupis à nous soulager…. ! Ah, le voyage !

Nous errons un bon moment à essayer de trouver un endroit où dormir. On arrive devant un hôtel, le monsieur parle à moitié anglais et nous propose un prix exorbitant. Tant pis; on continue à chercher ! Au point où on en est…

Finalement, c’est un travesti qui va nous aider. Il/Elle nous propose de le/la suivre jusqu’à son hôtel, nous aide à négocier le prix. Il est 5h30, le jour se lève, cela fait 2h30 que nous galérons, et nous pouvons enfin nous coucher !

On dort jusqu’à 9h30-10 heures, et décidons de louer un scooter pour explorer les environs. La ville de Vang Vieng est juste horrible, nous sommes assez attristés pour les laotiens qui habitent ici. Les saccages du tourisme…

Nous voilà partis pour une journée de piste assez mauvaise, mais au milieu de jolis paysages. Il fait très, très chaud, aussi nous nous arrêtons souvent pour nous baigner dans les « blue lagoons » que la région abritent. Malheureusement, sur place, les lagons sont trop aménagés à notre goût, et le tourisme est, comment dire, de mauvais goût. Mais bon, la baignade nous permet de nous rafraîchir !

DSC07054.JPG

DSC07061.JPG

En fin de journée, nous grimpons en haut d’une petite montagne, afin d’admirer le coucher de soleil. Les litres de sueur n’ont pas coulé pour rien : la vue est splendide !

DSC07067.JPG

DSC08381.JPG

 

LA BOUCLE DE THAKHEK

Au Laos, deux « boucles » à réaliser en moto sont très connues. Nous n’avions pas le temps de faire les deux, et après avoir épluché pas mal de blogs, il s’est avéré que la boucle de Thakhek nous donnait plus envie.

Nous rejoignons donc la ville de Thakhek en bus de nuit, après un changement à Vientiane.

Dès le lendemain matin, nous louons une moto qui nous accompagnera pour les quatre prochains jours. On laisse nos gros sacs à la guesthouse et partons avec le strict minimum.

Ça y est, nous sommes sur la route, et les paysages tant attendus sont déjà incroyables. On s’arrête pour visiter plusieurs grottes, toutes magnifiques. Les reflets de l’eau sur les parois sont de toutes les couleurs, l’endroit est calme, frais…

DSC07094.JPG

DSC07100.JPG

DSC07124.JPG

Nous nous baignons aussi sur la route dans de magnifiques petites rivières, au milieu de ribambelles de papillons. Très poétique !

Par contre, nous n’avions pas prévu que le trajet nous fatiguerait autant, et rouler près de 5 heures par jours s’avère assez crevant, en particulier pour nos fesses et notre dos.

DSC08435.JPG

Nous nous arrêtons le premier soir à la Sabaidee guesthouse, une adresse très connue de la boucle. L’ambiance est sympa, il y a un terrain de pétanque, de la musique. Nous sommes en pleine période du nouvel an laotien, du coup il règne une atmosphère de fête.

 

Le lendemain, deuxième journée de route, jusqu’à la grotte de KongLor. Sur la route, nous nous arrêtons pour nous baigner dans un lagon presque uniquement fréquenté par les laotiens. L’endroit est bondé, mais la baignade bien fraîche nous fait du bien !

DSC07170.JPG

 

DSC07195.JPG

Nous arrivons en fin d’après-midi à notre guesthouse, Enjoy Boy. La famille qui gère la guesthouse nous invite à les rejoindre pour leur célébration du nouvel an. Nous voilà donc assis au milieu du salon, par terre, avec toute la famille, les amis, les voisins, les bambins qui courent de partout.

On ne comprend pas vraiment ce qui se passe, une suite de rituels s’enchaînent. D’abord, le « chef » de famille lance du riz sur tout le monde. Après quoi, les parents lancent des bonbons que les enfants s’empressent de récupérer en courant de partout. Ensuite, chaque personne donne une offrande (des bonbons, des boissons, du riz…) qu’une personne récupère et redistribue à quelqu’un d’autre derrière. Un genre de père noël surprise…!

Puis un couple s’approche de chaque personne présente et lui noue deux ou trois bracelets de couleurs différentes, en priant. Nous aussi on a eu les nôtres !

Enfin, la nourriture arrive, enfin, les tables sur lesquelles sont posés tous les plats arrivent. C’est impressionnant de voir le volume de ce qui a été cuisiné, dans une cuisine plus que sommaire.

Malheureusement pour nous, qui dit repas de fête, dit orgie de viande (ils ont tué un cochon pour l’occasion, on voit sa tête passer sur un plateau…). Heureusement qu’il y a un couple d’anglais avec nous qui eux, mangent les morceaux de viande. Pour nous, ce sera donc riz gluant nature !

Après le festin, place à la danse et à la boisson. La famille possède une sorte de bol dans lequel se trouve une boisson alcoolisée (un mélange… on ne sait pas trop !). Il y a deux grandes pailles dans lesquelles deux personnes sont invitées à boire simultanément. Le jeu, c’est tout simplement celui qui boit le plus longtemps cul sec. On a défié les laotiens, mais ils sont plus entraînés que nous !
Le lendemain, nous allons visiter la fameuse grotte de Kong Lor, objectif final de notre boucle. Et on tombe des nues. Elle mesure 7 kilomètres de long, et abrite une rivière. Aussi, nous la traversons en bateau, dans le noir et dans le silence (ou presque, il y a quand même le bateau qui fait un sacré boucan !). C’est magique et totalement immersif.
On s’arrête à quelques endroits pour observer les stalactites et stalagmites, qui sont magnifiques.

DSC08446.JPG

Nous ressortons de l’autre côté, et faisons demi-tour. Deuxième trajet, donc. On profite de chaque seconde !

Nous n’effectuerons pas la boucle de Thakhek en totalité, mais ferons « demi-tour ». En effet, le dernier tronçon n’est pas intéressant puisqu’il s’agit d’une grande route nationale. On préfère donc profiter des jolis paysages que nous avons eus à l’aller !

DSC07213.JPG

Bonnes adresses :

  • Enjoy Boy, pour l’ambiance et son petit restau sur la rivière
  • Sabaidee guesthouse, une institution et on comprend pourquoi ! Jolis petits bungalows, terrain de pétanque, croissants… !

 

4000 ILES

Une destination repos, pour finir notre petit mois au Laos. En effet, après la boucle de Thakhek, nous n’avions qu’une seule envie : nous poser dans un hamac et glandouiller.

Nous rejoignons les 4000 îles, région limitrophe avec le Cambodge, en bus de nuit depuis Thakhek. Arrivée à Paksé tôt le matin, puis bus jusqu’à l’embarcadère pour rejoindre l’île de Don Khone. Nous nous posons dans une guesthouse avec bungalows qui donnent directement sur le Mékong.

DSC08462.JPG

Et là… trois jours de détente totale nous attendent ! Nous en profiterons pour avancer sur les carnets et vidéos, bien manger, et surtout faire de belles rencontres.

D’abord, lors d’un dîner, avec Lélio et Laureen, un couple de cyclo-voyageurs qui se baladent autour du monde avec leur vélo, impressionnant !

Puis avec Jean-Charles, avec qui nous sympathisons, d’ailleurs si tu nous lis on te fait un coucou ! Jean-Charles est venu de France…. à pied, en traversant des pays incroyables ! Son histoire est plus qu’inspirante. D’ailleurs, si vous voulez en savoir plus, cliquez ici pour jeter un coup d’œil à son blog !

A côté, nous sommes des petits joueurs…

DSC08469.JPG

DSC08489.JPG
Enfin, lors de notre départ vers le Cambodge, nous sympathiserons avec Vincent et Ségolène, un couple qui a chosi une lune de miel plus qu’originale : ils sont volontaires pour l’association Enfants du Mékong, et gèrent un centre au Cambodge. Mais on vous en racontera plus très prochainement… A suivre !

Merci de nous lire, de nous suivre ! N’hésitez pas à laisser des commentaires !

La vidéo, comme d’habitude :

 

Et à bientôt, au Cambodge 🙂

 

Laure et Henri

 

 

 

4 réflexions sur « Carnet n°6 : Laos »

  1. Canon encore une fois ce poste! Et treeeees bien tous ces bons plans car mon mari et moi prévoyons de faire notre voyage de noces la bas (après la naissance du bébé donc plutôt genre dans un an). Donc Laure est également végétarienne ou juste pas inspirée par la tête de cochon!? Vais jeter un œil au blog de JC mais sais deja que c’est le vôtre que je préfère: bien écrit, photos canons Et sens de l’humour. Ma lecture régulière préférée!

    J'aime

    1. Hello Bérénice, merci pour ton com, trop cool que tu veuilles t’y rendre, il y a en effet de quoi faire sur place tu verras bien (on pourra te garder ton petit pendant ce temps là si tu veux ;). Laure est définitivement végétarienne bien sur… et même sans être des végés, le couple d’anglais que nous avions rencontré pendant notre boucle à moto n’avaient pas trouvé la tête de cochon très appétissante non plus… le blog de JC est très différent du notre tant il rythme son voyage par de nombreux volontariats, son aventure en est d’autant plus inspirante ! Merci encore pour ton le com ça nous fait super plaisir !!!

      J'aime

  2. J’adore toujours autant vous lire…et voir que vous travaillez un peu 😂😂😂

    J'aime

  3. Ségo et Vincent 17 mai 2018 — 14 h 19 min

    Un grand bravo pour ce bel article et les photos magnifiques! Ça fait rêver…! Belle suite de voyage à tous les deux et au plaisir d’avoir de vos nouvelles!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close