Carnet n°3 : Inde du Nord – Partie 1

Goa a vite été oubliée. Le Rajasthan, dès le début, on a adoré !

UDAIPUR
Nous atterrissons à Udaipur. La première chose qui nous marque en arrivant, c’est la température. Il fait plus frais que dans le sud ! On enfile vite un petit gilet et nous voilà prêts afin de découvrir cette ville dont nous avons tant entendu parlé.

Notre première journée à Udaipur est consacrée à l’exploration des sites les plus touristiques de la ville. D’abord, les ghats (les « berges aménagées » traduirons nous) qui parsèment les rives du lac Pichola. Leur couleur blanche ressort dorée sous les rayons du soleil.

DSC01446.JPG

DSC01372.JPG

DSC07256.JPG

Puis, nous nous dirigeons vers le Jagdish temple, un temple Hindou datant du 17ème siècle, et très bien conservé. Lorsque nous le visitons, il y a une cérémonie, tous les indiens chantent ensemble, c’est super joli.

Puis, nous nous dirigeons vers le City Palace. Il s’agit d’un ancien palais ayant appartenu aux empereurs Rajput, et datant du 16ème siècle. Le monument est immense ! Cours, couloirs, corridors, jardins, balcons… se succèdent pour le plus grand plaisir de nos yeux ! Et de nos appareils photos…
Le City Palace comprend aussi de magnifiques miniatures (et comme vous le savez, on adore !).

A la fin de cette journée, nous retournons admirer le coucher de soleil depuis la rive qui fait face aux ghats. C’est superbe.

DSC01479.JPG

DSC01514.JPG

Notre deuxième journée à Udaipur, nous la consacrons à la visite de la ville ancienne. Petites ruelles peuplées de vaches, de chèvres, de cochons, de poules. Pour le plus grand bonheur de Laure !

DSC07483.JPG

Il y a aussi de nombreux commerçants où l’on achète en se posant assis par terre, des motos et des tuktuks de partout, des enfants qui courent… Tout ce qu’on aime.

DSC01638.JPG

DSC01659.JPG

DSC07411.JPG

Ce qui est super joli, c’est que les portes des maisons sont décorées presque systématiquement. On nous explique que ces peintures sont réalisées à l’occasion des mariages, et restaurées lorsqu’elles commencent à se détériorer.

DSC01597.JPG

DSC01335.JPG

Enfin, notre séjour à Udaipur aura été l’occasion de découvrir le Lake Palace, un ancien palais ayant appartenu à la même famille, et transformé en hôtel afin d’assurer sa conservation. Mais ça, si vous nous suivez bien, vous l’avez déjà lu et vu 🙂 .

photo pour illustrer palace.JPG

Sinon, on vous remet tous les liens :

https://carnets2voyages.com/2018/02/15/hors-serie-n1-dormir-au-taj-lake-palace-a-udaipur/

 

Les bonnes adresses d’Udaipur :
– Le Taj Lake Palace, vous vous en doutez…
– Le restaurant Millets of Mewar, qui propose une cuisine indienne à base de Millet. Juste exceptionnel !
– Le Grasswood café, pour ses délicieux porridges vegan, miam !

KUMBALGHARGH & RANAKPUR
A la journée depuis Udaipur, nous partons avec notre chauffeur Prem visiter les deux sites de Kumbalghargh et Ranakpur.

Le fort de Kumbalghargh est connu pour avoir la plus grande muraille sur terre (36 km de long), après la grande muraille de Chine et celle de Gorgân en Iran. Il date du 15ème siècle et comprenait plus de 300 temples jains et hindous, même si aujourd’hui il ne reste que très peu de temples.

Il faut grimper un peu pour pouvoir le visiter, mais à vrai dire, ça nous fait du bien !

DSC01746.JPG

Ensuite, nous reprenons la route afin de visiter le temple Jaïn de Ranakpur. C’est un temple majeur du Jaïnisme. Il comprend 80 coupoles et plus de 400 piliers !

Impressionnant. Sa construction est très géométrique : chaque coupole donne quatre « couloirs », qui sont eux-mêmes reliés, chacun, à une coupole. Pour que vous puissiez mieux voir les choses, on vous met un plan du temple (qui n’est pas de nous) :

plan ranakpur.jpg
Et bien sûr quelques photos, pour voir cela en couleur (ou pas, héhé !)

DSC07658.JPG

DSC07664.JPG

L’un des principes de base du jaïnisme est celui de la non-violence (dont s’est inspirée Gandhi pour mener l’Inde à l’indépendance). De fait, les jaïns sont des végétaliens stricts, car ils respectent toute forme de vie. Ils ne consomment pas non-plus les légumes qui poussent dans la terre (pomme de terre, ail, carotte…) car les cueillir pourrait nuire aux insectes habitant sous terre. De même et en toute logique, ils ne portent pas de vêtements issus de produits d’origine animale (cuir, soie, laine).

Vous vous doutez bien que cette philosophie nous est proche et nous plaît énormément.
D’ailleurs, tant que l’on parle d’animaux, devant le temple, il y avait de nombreux singes de type « blackface », qui jouaient et se sont laissés approcher.

DSC01766.JPG

CHITTORGARH

Chittogargh est connue pour son magnifique fort, le plus grand de toute l’Inde, qui comprend de multiples temples et palais. On ne s’attendait pas à un site de cette taille là, aussi, nous avons opté pour le tuktuk !

Le fort, qui date du 7ème siècle, est connu pour avoir été le témoin de la fierté de ses habitants, tout au long de son histoire. Et effet, ceux-ci ont pratiqué le jauhâr (coutume rajpute de mort volontaire), c’est-à-dire qu’ils se suicidaient systématiquement lorsque leur cité était assiégée, pour mourir dans l’honneur plutôt que de devoir se rendre.

Bon, nous, ce que l’on a surtout apprécié, ce sont ces superbes palais et temples, que nous avons arpentés presque seuls (quelques singes se mêlaient parfois à la visite).

DSC02119.JPG

DSC02102.JPG

DSC02158.JPG

DSC08189.JPG

DSC02137.JPG

BUNDI
Bundi, on a eu un vrai coup de coeur pour cette petite ville ! Elle est un condensé du Rajasthan : un palais et un fort qui surplombent une très belle ville bleutée.
Nous avons donc commencé par visiter le palais de Bundi, qui comprenait de magnifiques miniatures (oui, encore, mais on adore tellement!).

DSC02266.JPG

Et les cours, fenêtres sont également de toute beauté.

DSC02282.JPG

Nous avons ensuite décidé de monter en direction du fort, pour observer le palais et la ville d’un peu plus haut. Sur le chemin, quelques singes un peu agressifs nous ont obligé à forcer le pas. Mais cela en valait le coup !

DSC08293.JPG

Puis nous sommes allés marcher dans les rues de la ville, à la rencontre de ses habitants et de quelques éléments architecturaux intéressants, dont un joli puits indien, mais, malheureusement, qui dit indien dit plein de déchets…

DSC08337.JPG

DSC08500.JPG

DSC02389.JPG

Enfin, alors que nous cherchions un endroit pour déjeuner, nous nous sommes faits alpaguer par Sunita, la tenancière d’un petit restau dans la rue principale de Bundi. Et on tombe sous son charme… Mais on ne vous en dit pas plus, car Sunita vous sera très bientôt présentée dans notre rubrique « Portraits ».

 

RANTHAMBORE NATIONAL PARK (SAWAI MADHOPUR)

Grosse hésitation avant de savoir si nous souhaitions nous rendre dans ce parc. En effet, quand on regardait sur internet, beaucoup de témoignages déconseillaient ce parc, dans lequel il semble difficile voire quasi impossible de voir le tigre. Même notre Bapou international ne l’avait pas vu en se rendant il y a quelques années en Inde.
Mais bon, on avait le temps d’essayer, et on s’est dit, après tout, pourquoi pas ?

Sauf qu’en nous renseignant quelques jours avant de nous y rendre, les guides et sites étaient unanimes : réservation obligatoire au moins trois mois à l’avance, sinon pas possible de rentrer… On commence à paniquer, mais après plusieurs recherches, on trouve le numéro d’une guesthouse sur place, qui va nous sauver la vie ! Le gérant nous réserve un safari pour le bon jour, en jeep et dans une core zone (les core zones du parc sont celles où il y a le plus de probabilités de voir le tigre). Bref, ce monsieur, un ange tombé du ciel !

On arrive à Sawai Madhopur, la ville de laquelle on part pour visiter le parc. Dodo puis lever très tôt, à 5h45 (le tigre se mérite !). Nous passons récupérer un groupe d’indiens dans un autre hôtel et nous voilà à l’intérieur du parc.

Immédiatement, nous entendons des cris stridents et aigus devant nous. Deux ours sont en train de courir l’un après l’autre sur la route, à toute vitesse dans notre direction. « Baloo, baloo ! » nous dit notre guide (oui, en hindi, Baloo veut dire ours… Et c’est là qu’on apprendre que l’on n’a pas regardé le livre de la jungle pour rien 😉 ). Quand ils aperçoivent les jeeps, ils dévient et montent à droite sur une colline. Quelques minutes plus tard, l’un deux redescend et cette fois-ci les appareils sont allumés !

DSC08510.JPG

Puis nous avançons dans le parc, qui est magnifique. On a l’impression d’être dans la savane, le soleil commence à se lever et éclaire les collines d’herbe sèche parsemée ça et là de jolis arbres. Très vite, le guide nous montre des empreintes fraiches du tigre. Il est passé devant nous il y a très peu de temps. On continue à rouler dans la même direction que lui, mais on ne le voit pas !

DSC08541.JPG

On observe aussi de nombreux oiseaux (Bapou, si tu lis ces lignes on a bien pris ta paire de jumelle, mais malheureusement on n’a pas réussi à les identifier !), des crocodiles, des cerfs, et plusieurs sambar deers. Pour la petite histoire, on n’avait pas bien compris le guide lorsqu’il a prononcé leur nom, aussi Henri a cru que c’était des « Summer deer », justifiant cette appellation parce qu’ils ne sortiraient que l’été, or nous sommes en plein hiver, et Laure, a cru que c’était des Samba deer). Bref soit on est nul en anglais, soit il faut que l’on se lave les oreilles plus souvent !

DSC08532.JPG

DSC08586.JPG

La matinée se poursuit, mais déjà il faut rentrer. Le guide nous le dit « Parfois, on a moins de chance. Mais vous avez quand même vu deux ours, c’est encore plus rare à voir que le tigre ! ». Bon, on est content, mais avoir vu toutes ces empreintes fraiches ça a un côté assez frustrant quand même…

Et puis, on ne s’y attendait plus, quelqu’un crie « Tiger, tiger, other side of the lake ! ». Le chauffeur met alors le turbo et la jeep file à toute allure dans la direction indiquée. On contourne un lac et plusieurs antilopes s’enfuient à toute vitesse. Derrière elles, il est là ! Ou plutôt, elle est là, car il s’agit d’une tigresse ! Le guide nous la présente : Arrow head (T84, 84ème tigre du parc)) car tous les tigres sont numérotés (notre guide l’a immédiatement reconnue car elle a une forme de flèche sur la joue).

Mais elle est tout de même assez loin. Et là, on a l’impression qu’elle lit dans nos pensées, car elle se met à marcher tranquillement en direction de notre jeep… Une minute absolument magique, qu’on aurait voulu étirer encore et encore. Elle passe juste devant la jeep, elle est impressionnante, calme, belle, majestueuse !

DSC08629.JPGDSC08635.JPG

 

JAIPUR

Jaipur, capitale du Rajasthan. Grosse ville, donc. Nous la visitons en tuktuk. Elle est surnommé la ville rose, car elle fut peinte en rose (bon, nous on trouve que c’est plutôt couleur brique) en l’honneur du Prince Albert (pas celui de Monaco, hein, ça date de 1876 !) qui était venu visiter la ville.

Nous arpentons le « City Palace », encore propriété de la famille royale. Le rose/brique est partout, les perspectives et les portes sont très belles.

DSC02408.JPG

DSC08663.JPG

Nous allons admirer la célèbre façade du palais des vents, que vous avez sûrement déjà vue. Les femmes de la famille royale venaient y voir passer les gens, sans risquer d’être vues, grâce à ces astucieuses fenêtres.

DSC02448.JPG

L’après-midi, nous allons visiter le fort d’Amber, qui a été un peu trop rénové à notre goût ! Il est quand même très joli et d’une couleur jaune, cela change :-).

DSC08699.JPG

Ensuite, direction le pana meena kund, un baori jaune très joli. Cette succession d’escaliers, parfaitement géométrique… Quelle beauté architecturale !

DSC02505.JPG

Puis direction le monkey temple, peuplé de nombreux singes. Franchement, l’endroit n’est pas super (il faut le reconnaître). Mais on rigole bien au milieu de tous ces animaux, surtout lorsqu’un singe se met à califourchon sur un cochon et s’en sert comme une monture, cela sans que ça semble gêner le cochon.

DSC02509.JPG

 

PUSHKAR

Pushkar est une toute petite ville, du même genre que Bundi, située autour d’un lac entouré de ghats. La bourgade est connue pour abriter un temple de Bhrama (les temples dédiés à cette divinité hindoue sont rares en Inde).

Aussi, de nombreux pèlerins s’y rendent pour effectuer leurs ablutions dans le lac, puis vont prier au temple.

La ville est aussi une destination, voire un lieu de villégiature, pour de nombreux hippies. En effet, on a croisé beaucoup de ce que l’on pourrait décrire en France comme des soixante-huitards puissance mille (sarouel, barbe de Merlin, dreads et guide du routard 1971).

Nous nous promenons le long des ghats pour regarder ce drôle de remue-ménage, à savoir les indiens qui se baignent dans un même ghat en groupe. Niveau hygiène, c’est pas terrible, mais niveau folklore, on est servi !

DSC08782.JPG

DSC08802.JPG

DSC08867.JPG

DSC09076.JPG

DSC09091.JPG

Puis nous dégustons un délicieux café (rarissime en Inde, on vous donne l’adresse ci-dessous) et, repère de hippies oblige, un exquis houmous falafel roll (on ne va pas faire nos mauvaises langues, on était content de manger autre chose que de la nourriture indienne, après plus d’un mois sur place).

La ville est aussi un lieu prisé par les commerçants étrangers, qui viennent y acheter, en gros, vêtements et bijoux. On achète aussi quelques souvenirs et vêtements. C’est vraiment bon marché (pantalon pour Laure à 3 euros, et encore, on pense que c’est un prix négocié mais négocié touriste !).

Nous sommes à Pushkar le jour de l’anniversaire du dieu Shiva. Aussi, toute la petite ville s’anime, les rues se parent de mille couleurs, entre les fleurs, les chars avec enfants costumés en divinités, les fleurs que les indiens lancent partout. Plusieurs groupes de musiques mettent l’ambiance dans la rue, les gens dansent.

DSC02566.JPG

Quelques heures plus tard, les balayeurs font des tas avec toutes les fleurs qui tapissent la route. Mais il y en a qui sont bien heureuses des restes de cette parade : ce sont les vaches, qui s’empiffrent à n’en plus finir des fleurs qui traînent par terre. Au moins, c’est zéro déchet :-).

DSC08983.JPG

Nos bonnes adresses :

  • Le café Out of Blue, avec son légendaire serveur Mr. Singh : turban coloré et sublime moustache ! Patisseries vegan et café italien, le rêve !
  • Et le falafel roll du Shiva Restaurant. Rien que d’en reparler… Mmmm.

 

JODHPUR
Dès notre arrivée à Jodhpur, on trouve que c’est une ville très différente de ce que nous avons vu depuis le début (relativement piétonne, petites ruelles tortueuses).

Vous connaissez la ville car c’est elle que l’on surnomme la ville bleue. En effet, la plupart des maisons du « centre-ville » sont peintes en cette couleur. Pourquoi ? Pour plusieurs raisons : pour se protéger du soleil, et pour repousser les moustiques.

Nous y visitons le fort de Mehrangarh. Pour les cinéphiles, il apparaît furtivement dans le troisième opus de Batman (lorsque Bruce Wayne s’échappe du puits), ou encore à de très nombreuses reprises dans le poétique film « The fall ».

Le fort est vraiment magnifique et nous comprenons pourquoi il est si célèbre. A l’intérieur, plusieurs « palais », qui sont en fait des pièces, sont richement décorés. On apprend que dans la chambre du roi, un servant était missionné, toute la nuit, pour faire bouger un éventail au dessus du lit de sa Majesté, pour qu’il n’ait pas trop chaud. Quelle époque ça devait être…

DSC02864.JPG

DSC09323.JPG

Le fort offre une magnifique vue sur la ville bleue, alors on fait chauffer les appareils !

DSC02877.JPG

Nous y visitons aussi le quartier de la Clock tower, une belle tour datant du début du 20ème siècle, qui domine un marché bien animé. Ça marchande, ça achète. Il y a vraiment de tout : des légumes et des fruits, mais aussi des vêtements, des bijoux (d’un style très douteux…), du thé, des épices, des perches à selfies (cette horrible mode n’a vraiment épargné personne sur cette planète !). Nous notre occupation, c’est de regarder tout ce tintouin, et de prendre des photos.

DSC09617.JPG

DSC03031.JPG

DSC03052.JPG

Le lendemain, nous décidons d’arpenter la ville bleue. Les ruelles sont vraiment minuscules, il y a des animaux, comme toujours, des vélos, des tuktuks qui peinent à se croiser par endroit. Quand on se promène dans un univers d’un bleu pareil, on trouve bien triste nos immeubles gris en France…!

DSC09439.JPG

DSC09511.JPG

DSC02945.JPG

DSC02990.JPG

Les bonnes adresses :

  • Le café royal, sur la place du marché, vous ne pouvez pas le manquer ! Charmants propriétaires et délicieuse cuisine sur le pouce
  • Dans un autre style, le magnifique restaurant Indique, dont la vue sur le marché et le fort est imprenable. Nourriture de grande qualité !

 

Voilà, c’est la fin de ce carnet n°3. Merci de l’avoir lu ! Comme promis, la vidéo :

 

A suivre : notre dernier carnet de voyage en Inde, avant de s’envoler pour la Birmanie le 5 mars !

A bientôt,

Laure & Henri

 

 

2 réflexions sur « Carnet n°3 : Inde du Nord – Partie 1 »

  1. TOP !!!!!

    J'aime

  2. Catherine Yama (méditation) 17 mars 2018 — 20 h 37 min

    Coup de coeur pour la ville bleue et la photo de ce carnet. Merci !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close